Bonjour à tous et à toutes !

Vous allez me dire mais que fais elle à poster son article un lundi ! Et vous avez raison, y’a du relâchement dans l’air ! Puisqu’on ne peut rien vous cacher, j’avoue: j’ai complétement zappé mon article ! A vrai dire j’ai joué à pokémon lune une bonne partie du week-end… ( Et ça veut devenir prof !!!

Bref, pour me racheter je vous offre gracieusement le résumé d’un bouquin que j’ai fait! On me l’a demandé pour un cours et je me suis dis: « Puisque c’est fait autant en faire profiter les copains ! »

C’est assez long alors prenez vous un bon café ! Bonne lecture !

Les étapes de l’éducation, Maria Montessori, Desclée de brouwer, Paris, 2007 ; réédition de 1936.

Les étapes de l’éducation est une conférence que Maria Montessori a donné en juin 1936 à la Sorbonne. Elle y présente sa démarche pédagogique.

Maria Montessori est une italienne née le 31 août 1870. Elle est la première italienne à être diplômée de médecine. Elle commence sa carrière en tant qu’assistante dans une clinique psychiatrique, mais très vite elle s’intéresse aux enfants. Elle prend d’abord en charge des enfants déviant et se rend compte qu’en adaptant l’enseignement ils peuvent passer les mêmes diplômes que les autres enfants. Elle fonde la première Maison des enfants en 1907 à Rome où elle prend en charge des enfants d’immigrés du sud de l’Italie dans des situations sociales complexes. C’est là qu’elle met en place les grands traits de sa pédagogie. De 1912 à 1918 elle publie sa Méthode Montessori qui est un best-seller internationale. Elle fait des conférences dans le monde entier pour présenter sa pédagogie. L’association Montessori international (AMI) est crée en 1929. Maria Montessori meurt en 1952 mais laisse une trace importante dans la pédagogie mondiale. Les écoles Montessori sont très nombreuses dans le monde entier. Le site ecolemontessori.com dénombre plus de 200 écoles en France.

I) Allier Liberté et discipline

L’école a pris tellement d’importance qu’elle dépasse le cadre de l’école pour s’allier à la science et à la sociologie et cela est le résultat d’une aspiration profonde de l’humanité. Faire progresser l’école c’est faire progresser la civilisation.

Ce changement est le résultat de trois étapes historiques :

  1. La Révolution française proclame le droit de tous de s’instruire. Cependant, cela se traduit par la contrainte. Les enfants ont une attitude de soumission passive et la discipline est vue comme une base morale nécessaire à l’éducation. L’hygiène scolaire et psychologique sont désastreuses.
  2. L’éducation dite « nouvelle » prend le contre-pied de cette éducation. On veut développer la personnalité de l’enfant en laissant de côté la discipline et l’importance de la culture.
  3. Ces deux problèmes ont fait se soulever des problèmes vus comme insolubles. La discipline et la liberté semblent être en contradiction. La nouvelle éducation est alors une bataille sans fin pour essayer d’allier les deux.

Cependant, l’enfant nous a fait une révélation qui prouve que ce problème n’en est pas un. Les élèves de la première maison des enfants ont montré que le travail leur était indispensable et que la discipline et la liberté étaient en fait deux pans de la même chose. Les enfants sont concentrés, vigoureux et sereins. Certains enfants apprirent à lire à quatre ans. La maîtresse est passive dans leur apprentissage.

La question qui se pose alors est de savoir pourquoi cette découverte se fait-elle au début du XIX° siècle. Cela a déjà été observé par Pestalozzi et Tolstoï, mais n’avait pas été analysé et relevait plutôt du miracle. Cette capacité qu’a l’enfant d’allier ces deux caractères vus comme opposés, nous montre dans le domaine psychique certains les caractères ont tendance à se cacher devant les obstacles extérieurs. C’est l’étude de ces phénomènes vus comme miraculeux qui a amené Maria Montessori à la découverte des « périodes sensibles ».

II) Les périodes sensibles

Ces périodes ont déjà été étudiées du point de vue biologique par Ugo De Vries, lors de son étude sur les animaux en voie de croissance. Lors de la croissance, les transformations successives se font dans le but de la reproduction des espèces, ce qui était connu sous le terme de vague d’« hérédité » avant De Vries. Les périodes sensibles expliquent comment se réalise cette hérédité. Elle apparaît sous l’effet d’impulsions périodique. Ces périodes sensibles sont une force à laquelle on ne peut se soustraire, si cependant cela arrive l’être tombe dans la pathologie. Ces miracle décrient plus haut n’en sont donc pas. C’est aussi grâce à ces périodes sensibles qu’on peut expliquer des réactions de défenses et des problèmes de comportement qui sont vus d’habitude comme des conséquences de répressions subies par l’enfant. Cette situation donne une nouvelle importance à l’éducation, mais aussi une lourde responsabilité. Elle donne aussi le sentiment de pouvoir améliorer et sauver l’humanité.

Mais alors comment se baser sur les périodes sensibles pour mettre en place une pédagogie alors qu’elle est vue comme imperceptible par la psychanalyse. Puisque ces périodes sensibles arrivent à étonner l’adulte c’est bien que celui-ci n’a pas à effectuer un diagnostique de ces périodes sensibles. Mais ce sont les conditions de l’ambiance qui sont importantes.

III) L’ambiance

Il faut préparer à l’enfant une ambiance adaptée à ses besoins psychiques, car pendant ces périodes des rapports étroits se font entre l’individu et son environnement d’où il recueille les moyens nécessaires à son développement. C’est seulement quand l’environnement est favorable et que les obstacles sont réduits au minimum que l’enfant peut développer ces capacités cachées.

C’est pour cela que les ambiances des écoles Montessori sont dites révélatrices. Sa préparation résume sa forme de pédagogie.

IV) Un matériel pour apprendre

Son premier principe est de substituer à l’enseignement verbal un matériel qui permet de vaincre les difficultés qui peuvent être présent dans l’acquisition des différentes disciplines. Le matériel enseigne d’une manière individuelle et intime, il représente les choses comme un fait réel. L’enfant ne craint ni interruption, ni critique, il peut librement construire sa personnalité. Ce travail supprime la perte d’énergie dû aux inévitables émotions qui viennent du rapport directe avec le maître. L’état de concentration et de paix qu’implique cette pédagogie permet à l’enfant de libérer toutes les énergies réprimés habituellement. Cela explique donc la précocité des acquisitions et la discipline naturelle des enfants.

V) Les mathématiques

Dans les écoles une nouvelle découverte fut faite : celle que les matières préférées de ces enfants étaient celles où l’exactitude pouvait se développer, celles où il est nécessaire d’obéir à des règles minutieuses. Cela s’oppose donc aux représentations que nous avions d’habitude. Ce qu’on remarque aussi c’est qu’à peine un enfant est initié à l’arithmétique, qu’il va s’amuser à réaliser des opérations avec des nombres absurdes, ce qui demande une grande concentration. Ce qui paraît étrange est alors la forme normal du travail de l’enfant. Cela explique pourquoi un certain nombre de théorème ont été trouvés par des enfants.

L’une des plus grandes souffrances des enfants dans les écoles plus ordinaires est l’ennui de devoir étudier des choses trop faciles, ce qui ne lui permet pas de fixer son attention. De plus, l’étude forcée crée aussi des blocages chez les élèves. C’est l’exemple des mathématiques où l’on retrouve le plus de « barrières mentales »

VI) La culture

Un autre fait que les enfants ont démontré c’est que la culture ne s’acquiert pas d’une façon régulière, en surmontant des difficultés. Il arrive que certaines connaissances difficiles à assimiler pour un enfant de neuf ans ne le soit pas pour un enfant de six ans. Les difficultés d’acquisition de la culture sont liés aux conditions psychiques de l’enfant. Les périodes sensibles font de l’enfant un être parfois supérieur à l’adulte. C’est le cas pour l’acquisition du langage, un enfant en dessous de sept ans est capable d’assimiler une langue simplement en la pratiquant et ce grâce aux périodes sensibles.

VII) L’adolescence

C’est en fonction de ces périodes sensibles que le « libre choix » est important. Cela permet à l’enfant d’avoir cette liberté dont il a besoin pour avancer à son rythme en fonction de ces périodes sensibles. Cependant, cela a fait très souvent que ces enfants dépassaient la culture dédiée à l’école élémentaire pour arriver vers celle dédié au secondaire. C’est un avantage, car on peut donc faciliter la scolarisation de ces enfants en leurs évitant d’aller dans les écoles secondaires qui sont souvent très perturbante. En plus de faciliter la scolarisation, cela permet à l’enfant de développer tranquillement sa personnalité. En effet, la période de l’adolescence est une période très délicate pour l’éducation. Cette période a retenu l’attention de toutes les sociétés historiquement. À la fin de l’adolescence l’individu redevient un nouveau né sociale il a donc besoin de soin délicat notamment sur le plan psychique. La liberté de l’adolescence consiste à lui fournir les moyens de s’orienter dans la société pour se préparer à en acquérir la conscience. Le but glorieux de l’éducation est d’améliorer l’homme en lui permettant d’acquérir une conscience sociale et une force morale.

Il faut développer une ambiance qui permettent à l’adolescence de se développer socialement, pour lui permettre de revivre l’expérience de l’Homme qui a créé la civilisation. La culture doit intervenir, mais elle doit être un moyen et non une fin.

Si on part du principe que les enfants des écoles Montessori gagnent en moyenne deux ans. On peut penser à une réforme pratique qui pourra permettre à l’adolescent de passer ces deux ans au contacte de la nature, celui-ci travaillerai non pas pour apprendre, mais pour construire une conscience sociale et aussi développer son indépendance. En travaillant et en récoltant les fruits de leur travail les adolescent toucheraient au fondement de la collaboration et aux échanges qui forment les rapports essentiels entre les Hommes. Cela développe l’interdépendance et la discipline nécessaire au sentiment de responsabilité collective. Tout cela développerait aussi la personnalité. Ce qu’il importe que l’adolescent comprenne c’est que l’association d’un groupe d’être, permet de collaborer pour atteindre un but déterminé par eux. Développer cet aspect de l’homme permet de limiter des écueils déjà connus que sont l’échec scolaire, la délinquance, la création d’une barrière sociale.

La culture est le moyen et la conséquence. De tout temps l’on s’est rendu compte qu’une chose était plus importante que la culture c’est l’éducation morale. Cette dernière est le fondement de tout et elle ne peut être donnée par le seul enseignant, mais doit aussi passer par le vécu et par ses interactions avec la société.

VIII) Les examens

Les examens sont des attentats à la vie psychique. La société est consciente de ce problème, mais perdure l’utiliser. Cela nous montre que nous faisons totalement abstraction de la personnalité. C’est dans l’optique de remédier à cela que dans la logique des « nouvelles éducations » les tests mentaux sont préférés pour tester le degré de maturation psychique et non la culture, cela ce fait notamment aux États-Unis. Cependant, cette seconde forme de test est aussi illusoire, car a valeur de l’homme ne peut se mesurer comme le rendement d’une machine.

Voilà ! Alors déjà félicitation pour avoir tout lu ! (A part toi le petit rigolo qui a scrollé jusqu’ici. Bah oui je t’ai vu !) J’espère que ce résumé va vous être utile. Bonne semaine et bon courage à tous !

Kiss.Peace.Love.Flex.

Myosotis♥

Publicités

Une réflexion sur “Montessori♡

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s